Hélène et Gilles
- xxxxxxxxxxxxxxxxxx
- xxxxx - xxxxxxxxxxxxx -
 
- Tél : (+33)9 60 17 91 01 -

 


Le Sail 13.50. Une coque en construction chez Alumarine.

La construction n'est pas toujours un long fleuve tranquille :

 
  un épisode malheureux ...    

 

 
construction de la coque ( Alumarine ):

 

  SAIL 13.50

   Architecte Guy Saillard
  • Longueur hors tout : 13,50 m
  • Tirant d'eau : 2,80 m / 1,00 m
  • Dérive lestée : 500 kg
  • Déplacement en charge : 16 T
  • Fuel : 1.100 l
  • Eau douce : 500 l
  • capacité eaux noires : 150 l
  • capacité eaux grises : 150 l
  • Motorisation : 2 moteurs VOLVO 55 cv
  • Générateur : Northernlights M673L, 4,5 KW
  • Construction : Aluminium 5083
  • Homologation : A / 1ère catégorie
  • Timonerie intérieure, 2 cabines doubles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SAIL 13.50

(modèle standard)

 

Pour remplacer Léve Rames nous avions débuté fin août 2007 la construction au chantier Alumarine à Bouguenais (44) d'une coque de Sail 13,50 dériveur intégral en aluminium sur plan Guy Saillard livrable au Croisic 5 mois plus tard.
Le bateau aurait été terminé, paré à appareiller, début 2009.
Nous étions en Nouvelle Zélande lorsque Guy Saillard nous avait proposé le chantier Alumarine. Nous avions accepté en pleine confiance ce chantier que nous connaissions depuis 17 ans. Léve Rames y avait séjourné l'hiver 2001 / 2002 pour révision générale avant le grand départ et Gilles l'avait fréquenté professionnellement pour son compte ainsi que pour celui des Affaires Maritimes quand il était expert.
Malheureusement le chantier avait changé de propriétaire. On sait que les reprises d'entreprises sont parfois douloureuses, surtout quand l'ancien propriétaire n'est pas un simple actionnaire mais un professionnel installé à son compte : lorsqu'il part la compétence technique part avec lui…Avant qu'une nouvelle compétence technique soit recrutée et reconnue et acceptée à l'atelier, le changement de propriétaire est suivi d'une période de dérive qui peut être fatale à l'entreprise.
Alumarine aujourd'hui installé à Coueron s'en sortira mais notre pauvre bateau fut pris dans cette dérive d'un chantier sans encadrement et ce fut kafkaïen :
en Mai 2008, 4 à 5 mois après la date prévue de livraison, la coque n'est construite qu'à moitié et Guy Saillard, chargé du suivi des travaux abandonne, il ne croit plus au succès de la construction.
Gilles reprend la suite bien décidé à aller jusqu'au bout mais les faits sont têtus et en Novembre 2008, 10 mois après la date de livraison prévue, il faut se rendre à l'évidence : on n'y arrivera pas.
Certaines malfaçons sont impossibles à reprendre et il faudrait tout recommencer. Il faut chercher un autre chantier : ce sera E.C.N. le chantier de Jean François André à Barbâtre dans l'île de Noirmoutier. Guy Saillard ne voulant pas modifier ses plans pour les adapter aux méthodes du nouveau chantier il faudra aussi changer d'architecte.
Finalement, ce sera Jean François André lui même qui trace aussi ses plans sur ordinateur. Fort prisé chez les cosaques, le changement de cheval en plein galop est un exercice plutôt physique qui peut laisser des séquelles. Nous ne sortirons pas indemnes de notre changement de monture, ni financièrement ni pour ce qui est de la date de notre prochain départ (au mieux l'été 2010 au lieu du printemps 2009) mais nous consolerons en nous persuadant que cela aurait put être pire.
Une grande partie de l'accastillage et divers matériels approvisionnés en direct pourra servir au nouveau bateau. En revanche, pour la dérive lourde du Sail, il nous fallait un vérin hydraulique dont nous n'avons plus l'usage pour la dérive légère du Crozet.
Pour ceux qui sont intéressés => VERIN
cabin cruiser occasion - balt 750
Balt 750 - Cabin Cruiser occasion.